Fruit d'une observation partagée

youtube
banniere-publications

Structure

Communication Fnors    |    Juin 2020

La Fédération nationale des observatoires régionaux de la santé (Fnors) et les Observatoires régionaux de la santé (ORS) mettent à disposition des profils de territoires au niveau de chaque Établissement public de coopération intercommunale - EPCI (métropoles, communautés d’agglomération, communautés urbaines ou communautés de communes) de France disponibles sur le site de la Fnors.

Ces profils permettent de caractériser chaque territoire à partir d’une sélection d’indicateurs en lien avec les facteurs de risque de gravité de la Covid-19 ou avec les situations pouvant favoriser la circulation du virus. Ils ont vocation à aider les décideurs et les acteurs dans le cadre de l’épidémie de Covid-19.

En complément, une synthèse nationale permet de voir les similitudes et particularités des EPCI au regard des caractéristiques de la population sur l’ensemble du territoire national. Elle souligne les inégalités territoriales face à la propagation de la Covid-19.

À partir de ces travaux, un regroupement des EPCI de France en sept groupes distincts vient en aide aux décideurs, ainsi qu’aux acteurs concernés y compris citoyens, pour décliner de manière adaptée à chaque territoire les mesures de prévention pour réduire la circulation du virus.

 

deconfinement

Communication OR2S    |    Avril 2020   

Comme vous le savez, l’épidémie de COVID-19 a modifié considérablement le mode de fonctionnement des uns et des autres.

Ainsi, les sites physiques de l’OR2S sur Amiens et sur Rouen sont fermés et toute l’équipe est en télétravail.

Vous pouvez nous joindre par mail aux adresses habituelles ou pour toute urgence sur le numéro 07 71 13 10 64.

Par ailleurs concernant la pandémie, vous trouverez ci-dessus quelques adresses mail utiles. Cette liste n’est bien évidemment pas exhaustive.

picardie2Le choix des formations est fortement imprégné par l’appartenance au genre. En Picardie, l’étude de quelques filières de formation confirme cette répartition.

Piloté par l’OR2S, en partenariat avec la DRJSCS, la DRDFE et la région des Hauts-de-France, et bénéficiant d’un co-financement par le FSE, le projet Mon métier demain en Picardie porte sur la création d’un dispositif de communication et de formation à destination des jeunes de moins de 26 ans, sortis du système scolaire et sans emploi (Neet). 

Son objectif est de favoriser un choix moins genré de deux formations : auxiliaire de vie et brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJeps) Activités physiques pour tous.

Son originalité repose sur la construction des deux dispositifs à partir d’un travail d’analyse prenant en compte les représentations, les freins à lever et les motivations des jeunes actuellement en formation et ayant ou non choisi ces filières de formation.

Le premier temps sera celui du diagnostic. Une enquête initiale par questionnaire permettra de mieux connaître les deux filières de formation retenues et les apprenants qui les ont choisies. Ensuite, deux vagues de focus groups seront lancées auprès d’une quinzaine de centres de formation dans les trois départements de Picardie. Ces focus groups permettront l’expression des représentations sociales et les motifs qu’ont les apprenants liés au choix de la formation et du futur métier exercé. Un focus group spécifique réunira des formateurs pour que leur point de vue puisse être pris en compte.

Favoriser un choix non genré des formations

Dans un second temps, des groupes de travail associant aux chercheurs de l’OR2S, des formateurs et apprenants permettront de créer les dispositifs de communication et de formation. Ils puiseront leur contenu dans l’analyse des focus groups et présenteront des arguments permettant de désamorcer le choix d’une formation basé sur une représentation sexuée du métier.

Un site internet dédié sera ouvert, proposant les ressources créées par l’OR2S et ses partenaires. Des vidéos seront produites fin 2017. Elles imageront les résultats de l’ensemble du processus. Elles seront utilisées lors des formations et seront en libre accès sur le site internet dédié et sur ceux des partenaires et des centres de formation ou d’orientation.

Le troisième temps sera celui de la réalistation des formations à destination des professionnels encadrant les jeunes Neet (Pôle emploi, missions locales, Onisep…). L’objectif est que les personnes orientant les jeunes vers les filières de formation s’approprient les messages et postures facilitant l’orientation vers les deux filières indépendamment du sexe des jeunes.

Enfin, en quatrième temps, une évaluation sera menée sur la pertinence sociale du projet. Elle permettra de mesurer l’appréciation qu’ont les personnes mobilisées autour de ce projet sur son déroulement. Une extension des messages et outils à l'ensemble de la région Hauts-de-France sera étudiée au cours de cette dernière phase.

 

En savoir +

Les vidéos Mon métier demain à égalité

gedidot2Cinq opérateurs et six partenaires associés, français et belges, s’associent pour développer un projet transfrontalier de mise en commun de données socio-sanitaires, co-financé par le Fonds européen de développement régional (Feder - Interreg V). GeDiDot-BeVeGG entend sensibiliser et accompagner les autorités et les décideurs en matière de santé à différentes échelles territoriales en mettant des outils transfrontaliers à leur disposition.

Ce projet entend mieux comprendre les enjeux de santé de territoires géographiquement et socio-démographiquement proches et soutenir les initiatives locales transfrontalières en matière de santé. Il prévoit la création d’une base de données transfrontalière, de profils locaux de santé transfrontaliers ainsi qu’un info-centre de santé publique transfrontalier.

GeDiDot est un projet franco-belge oc-financé par le Fonds européen de développement régional (FEDER - Interreg V) qui poursuit deux objectifs principaux :

  • mettre à disposition, de manière pérenne, des données sociales et de santé comparables et fiables couvrant la zone transfrontalière France-Wallonie à différentes échelles pour les professionnels de santé, les autorités et les décideurs ;
  • à travers les données de santé, de sensibiliser et accompagner les autorités et associations locales vers une action  transfrontalière en matière de santé et les guider dans leurs choix et engagements dans ce domaine.

Concrètement, GeDiDot s’articule autour de trois modules de travail :

  • élaboration d’une base de données transfrontalière qui met en commun et à disposition des données de la Wallonie et du Nord ouest de la France caractérisant la situation sociosanitaire de la population et documentant les inégalités sociales et territoriales de santé ;
  • rédaction et présentation de profils locaux transfrontaliers de santé qui interprètent quarante indicateurs sociaux et de santé choisis avec les acteurs locaux frontaliers afin qu’ils se les approprient et orientent leurs actions en faveur de la santé de la population ;
  • étude de faisabilité pour la mise en place et la pérennisation d’un Info-centre de santé publique transfrontalier qui permettrait de pérenniser la consolidation des indicateurs sociaux et de santé à destination du grand public, des professionnels et des décideurs.

Plaq prison 2015 p1

OR2S   Picardie   |  Janvier 2017   |  4 pages   |  Pdf   |  1,87 Mo

L’enjeu de ce recueil mené dans cinq établissements pénitentiaires de l’ex-Picardie est de mettre en place un système pérenne et exhaustif des données issues des déclarations des personnes détenues (vie sociale et conduites addictives) et de l’examen médical obligatoire réalisé lors de l’entrée en détention, afin de développer des axes de prise en charge et de prévention adaptés à la situation sanitaire et sociale des personne détenues en Picardie. La présente porte donc sur des données de santé, de dépistage, d’addictions mais aussi de vie sociale pour l’année 2015, sur la population carcérale masculine mais aussi féminine.

consulter

Plaq prison 2014 p1

OR2S   Picardie   |  Décembre 2015   |  4 pages   |  Pdf   |  2,18 Mo

L’enjeu de ce recueil mené dans les établissements pénitentiaires de Picardie est de mettre en place un système pérenne et exhaustif des données issues des déclarations des personnes détenues (vie sociale et conduites addictives) et de l’examen médical obligatoire réalisé lors de l’entrée en détention, afin de développer des axes de prise en charge et de prévention adaptés à la situation sanitaire et sociale des personne détenues en Picardie. La présente porte sur des données de santé, de dépistage, d’addictions et de vie sociale. Un focus sur la population féminine est également réalisé. Concernant les établissements, l’année 2014 aura permis le recueil sur l’année entière de quatre d’entre eux, les données du cinquième n’ayant été recueillies que sur une période des trois quarts de l'année.

consulter

Elisabeth

Dr Elisabeth Lewandowski   |  Présidente   |  Médecin responsable du Dim, CHU d'Amiens-Picardie

 

 

 

Canarelli

Pr Jean-Pierre Canarelli   |  Vice-président  |  Chirurgien pédiatre retraité, Président de la CRSA Hauts-de-France, Président du conseil territorial de santé de la Somme, membre du CCES de la Haute Autorité de santé, Amiens

NicoleNaudin

Nicole Naudin   |  Secrétaire   |  Vice-présidente du groupe Pasteur mutualité de l'Aisne

 

 

 

 

MaximeGignon

Dr Maxime Gignon   |  Secrétaire-adjoint   |  Professeur de santé publique, faculté de médecine, médecin hospitalier, CHU Amiens-Picardie

 

 

 

Leke

Dr André Lokombe Leke  |  Trésorier   |  Médecin responsable du service de médecine néonatale et réanimation pédiatrique, CHU d’Amiens-Picardie

 

 

 

ColetteMichaux

Colette Michaux   |  Trésorière-adjointe   |  Administratrice Ireps

 

 

 

 

Eletufe

Pierre Eletufe   |  Médecin généraliste en retraite

(Situation au 11 juin 2020)

Plateforme28 p1

OR2S  Picardie   |  Juin 2015   |  20 pages   |  Pdf   |  3,72 Mo

Cette lettre d'information de la Plateforme sanitaire et sociale de Picardie fait un focus sur les contrats locaux de santé, contrats de ville et contient plusieurs parties : En région (Accompagner le handicap psychique ; Amexa, indemnité journalière ; Service de convivialité dans l'Oise ; Bouge... pour ta santé en Picardie ; EIS en région), Focus (Contrats locaux de santé, contrats de ville), Édito (Les contrats locaux de santé en Picardie ; Les CLS picards : leur genèse ; CLS : cartographie ;

consulter

 

En application de l’article 9 des statuts, le conseil d’administration de l’observatoire régional de la santé et du social est composé de la manière suivante :
- 18 membres de droit ou mandatés par leurs pairs, représentant l’État, les collectivités locales et territoriales, la Sécurité sociale, les mutualités, les structures de soins et différents organismes des secteurs sanitaire et social ;
- 17 membres élus, issus de l’assemblée des adhérents, professionnels de santé ou du secteur social, éligibles par tiers chaque année.

 

18 membres de droit

• Conseil régional des Hauts-de-France, M. Xavier Bertrand, Président
• Conseil régional de Normandie, Mme Françoise Guégot, Vice-Présidente enseignement supérieur, recherche, innovation
• Conseil départemental de l’Aisne, Mme Michèle Fuselier, Vice-Présidente
• Conseil départemental de l’Oise, Mme Nadège Lefebvre, Présidente
• Faculté de médecine d’Amiens, M. le Pr Gabriel Choukroun, Doyen
• Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi des Hauts-de-France, M. Bruno Drolez, Directeur
• Rectorat d’Amiens, Mme Stéphanie Dameron, Rectrice
• Direction régionale de l’Institut national de la statistique et des études économiques des Hauts-de-France, M. Jean-Christophe Fanouillet, Directeur
• Conseil économique, social et environnemental régional des Hauts-de-France, M. Laurent Degroote, Président
• Caisse d’assurance retraite et de santé au travail Nord - Picardie, M. Jérôme Lefebvre, Président
• Direction régionale du service médical Nord - Pas-de-Calais - Picardie, Mme Claude Cherrier, Directrice
• Direction générale de la Mutualité sociale agricole de Picardie, Mme Katie Hautot, Directrice générale
• Caisses d’allocations familiales de Picardie, M. Thierry Marcotte, Directeur de la Caisse d’allocations familiales de la Somme
• Mutualité française des Hauts-de-France, M. Christophe Bertin, Vice-Président
• Fédération des établissements hospitaliers et d’assistance privés à but non lucratif des Hauts-de-France, Mme Corinne Darré-Bérenger, Déléguée régionale
• Fédération hospitalière de France en Hauts-de-France, Mme Sophie Delmotte, Directrice du groupe hospitalier de Seclin Carvin
• Union régionale des professionnels de santé médecins des Hauts-de-France, M. le Dr Philippe Chazelle, Président
• Union régionale des professionnels de santé chirurgiens-dentistes des Hauts-de-France, M. Thomas Balbi, Président

Par ailleurs, la directrice générale du centre hospitalier universitaire d’Amiens-Picardie, le directeur général de l’agence régionale de santé Hauts-de-France, la directrice générale de l’agence régionale de santé de Normandie, le directeur régional de la jeunesse des sports et de la cohésion sociale Hauts-de-France et la directrice de la direction régionale et départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale de Normandie sont invités aux assemblées générales et conseils d’administration sans voix délibérative.

 

17 membres élus

• M. le Pr Jean-Pierre Canarelli, chirurgien pédiatre retraité, président de la CRSA Hauts-de-France, président du conseil territorial de santé de la Somme, membre du CCES de la Haute Autorité de santé, Amiens
• M. le Dr Joseph Casile, médecin retraité, Président de l’ADSMHAD 80, Amiens
• M. Hugues Deniele, président de la Fas Hauts-de-France
• M. le Dr Pierre Eletufe, médecin généraliste en retraite, Saint-Ouen
• M. le Dr Maxime Gignon, Professeur de santé publique, Faculté de médecine, médecin hospitalier CHU Amiens-Picardie
• M. le Dr André Lokombe Leke, médecin responsable du service de médecine néonatale et réanimation pédiatrique, CHU Amiens-Picardie
• M. Christophe Leman, Président de l’UFSBD Hauts-de-France, Saint-Quentin
• Mme le Dr Élisabeth Lewandowski, médecin responsable du Dim, CHU de Rouen
• Mme Colette Michaux, secrétaire générale Ireps Hauts-de-France, Amiens
• M. Mickaël Naassilla, Directeur Grap Inserm Eri24, Amiens
• Mme Nicole Naudin, Vice-présidente du groupe Pasteur mutualité de l’Aisne, Château-Thierry
• Mme Aline Osman-Rogelet, intervenante du champ social, Amiens
• M. Daniel Puechberty, Président du Criann, Saint-Étienne-du-Rouvray
• M. Henri Rocoulet, ancien administrateur MSA, Flavigny-le-Grand-Beaurain
• Mme Laétitia Rollin, Médecin du travail, Maître de conférence des universités, Praticien hospitalier, CHU de Rouen
• M. le Dr Jean-Marie Sueur, pharmacien biologiste, Saint-Quentin
• M. le Pr Pierre Verhaeghe, médecin retraité, Amiens


Le conseil d’administration a élu sa présidente et six administrateurs pour faire partie du Bureau dans sa séance du 11 juin 2020 parmi lesquels les fonctions suivantes ont été attribuées :
- un vice-président ;
- un trésorier et une trésorière-adjointe ;
- une secrétaire et un secrétaire-adjoint ;
- un membre sans attribution spécifique.
Le Bureau se réunit en fonction des besoins. Il peut faire appel à toute personne de l’OR2S ou extérieure, pour répondre à une démarche spécifique, notamment dans l’élaboration scientifique de projets. Par ailleurs, il s’est entouré de M. Yoann Cailloin, expert-comptable pour toute la comptabilité. Celle-ci est ensuite transmise à M. Pierre Belmonte, commissaire aux comptes au cabinet Eurotec, qui contrôle les résultats de l’exercice depuis l’exercice 2016.

NOUS CONTACTER

Nous contactez

(*)
Entrée non valide

(*)
Entrée non valide