Fruit d'une observation partagée

youtube
banniere-publications

Publications

iStock 944251660 PFL’utilisation des données personnelles constitue l’une des préoccupations majeure des entreprises et des particuliers.
Le traitement rapide de données massives (big data), le partage des données à grande échelle, allant de l’open data à l’open science posent nécessairement la question de l’éthique : loyauté des pratiques, sécurisation et protection des données, respect des lois et de la vie privée.

Le règlement général de protection des données (RGPD) s’attache à réglementer le recueil, le traitement et la diffusion des données. Il organise un pouvoir de contrôle accru des citoyens sur leurs données personnelles.

 

 

Contient-il pour autant une réelle dimension éthique, si ce n’est déontologique ? Comment respecter ou faire respecter les droits des personnes ?

Pour vous inscrire, cliquez ici

 

Les données de santé et sociales interrogent l’intimité des personnes, et parmi elles les plus fragiles qu’il faut protéger. La commission éthique et déontologie du Haut Conseil du travail social a d’ailleurs élaboré dès 2017 des recommandations relatives aux informations à caractère personnel concernant les personnes accompagnées. Par ailleurs, la statistique épidémiologique ou sociale revendique l’utilité de connaître pour agir.

Comment articuler ces deux dimensions ? Comment éviter l’écueil de la tentation de passer de la connaissance épidémiologique à la géolocalisation la plus fine possible des personnes ? De quelles informations auraient en finalité besoin les acteurs de terrain ?

En matinée, deux tables rondes répondront à ces questions, en après-midi, des présentations d'études montreront les difficutés et réponses apportées sur le terrain.
Une expérimentation organisée par l'Anthropo-Lab (université catholique de Lille) émaillera la jounée.

Table ronde 1
Quelles garanties pour le respect des droits des personnes ?
Cnil, Drees, Haut conseil du travail social, Défenseur des droits...

Table ronde 2

Toute donnée est-elle utile et n’importe quelle donnée doit-elle être recueillie, traitée et diffusée ?
Chaire éthique université catholique de Lille, Carsat Nord-Picardie, OR2S, Insee
Après-midi

Présentation d’études : comment ont-elles respecté les droits des personnes avant le RGPD ? Comment les poursuivre depuis le RGPD ?

 

Pour vous inscrire, cliquez ici

 

L’État, l’Agence régionale de santé (ARS) et la Région Hauts-de-France ont lancé la Plateforme sanitaire et sociale Hauts-de-France ce 19 juin. Ce dispositif recense des indicateurs fiables et à jour sur la santé et la situation sociale, dans la région et à l’échelle infra-régionale. Son objectif : mieux éclairer les prises de décision dans l’élaboration des politiques publiques.

 

PlateformeHdF01 p1

OR2S   |  Hauts-de-France   |  juin 2018   |  12 pages   |  Pdf   |  4,52 Mo

Cette lettre d'information de la Plateforme sanitaire et sociale Hauts-de-France contient plusieurs parties : En région (Une réponse pour tous, Mon métier demain à égalité, Cohésion sociale et lutte contre la pauvreté, SIILAB : retour sur l'évènement ministériel SIILAB du 20 novembre et la #SemaineIP), Focus (L'observation sanitaire et sociale, L'organisation de la Plateforme sanitaire et sociale, Les deux anciennes plateformes, L'open data au cœur du dispositif, Les outils de la Plateforme), Lus pour vous (État de santé OCDE 2017, La pauvreté en France, Les ados et les images violentes), À lire (La santé publique d'hier à aujourd'hui), National (Service sanitaire étudiant, Stratégie nationale de santé), Europe (État de santé en Europe. 28 profils nationaux), Agenda

consulter

NutritionSante AlimActvPhysique CCASAideAlim

OR2S  Hauts-de-France   |  Juin 2018   |  4 pages   |  Pdf   |  1,98 Mo

Dans les Hauts-de-France, l’agence régionale de santé (ARS), en faisant appel à l’observatoire régional de la santé et du social (OR2S), a souhaité mieux connaître les principaux comportements et attitudes liés à la nutrition (alimentation et activité physique) et la santé des habitants de la région âgés de 18 ans et plus, dans leur ensemble et au niveau des territoires de démocratie sanitaire. Après un premier recueil de données, réalisé via internet auprès des 18 ans et plus dans la région, l’étude a été poursuivie auprès de personnes bénéficiaires d’aides au sein de différents centres communaux d’action sociale (CCAS) et de diverses structures distribuant de l’aide alimentaire dans les Hauts-de-France. Dans ce document, troisième d’une série thématique, l’insécurité alimentaire a également été étudiée.

consulter

NutritionSante AlimActvPhysique

OR2S  Hauts-de-France   |  Juin 2018   |  8 pages   |  Pdf   |  2,63 Mo

Dans le cadre de l’élaboration du futur projet régional de santé et en complément du diagnostic territorialisé, l’agence régionale de santé des Hauts-de-France a souhaité poursuivre son travail sur les comportements favorables à la santé notamment l’alimentation et l’activité physique.

Deuxième d’une série de thématiques déclinées dans le cadre de cette étude, ce document présente les résultats concernant les représentations autour de l’alimentation, le lien avec la santé, les consommations alimentaires, la pratique de l’activité physique et sportive, le rôle sur la santé et la sédentarité dans les Hauts-de-France.

consulter

NOUS CONTACTER

Nous contactez

(*)
Entrée non valide

(*)
Entrée non valide