Fruit d'une observation partagée

youtube
banniere-publications

picardie2Le choix des formations est fortement imprégné par l’appartenance au genre. En Picardie, l’étude de quelques filières de formation confirme cette répartition.

Piloté par l’OR2S, en partenariat avec la DRJSCS, la DRDFE et la région des Hauts-de-France, et bénéficiant d’un co-financement par le FSE, le projet Mon métier demain en Picardie porte sur la création d’un dispositif de communication et de formation à destination des jeunes de moins de 26 ans, sortis du système scolaire et sans emploi (Neet). 

Son objectif est de favoriser un choix moins genré de deux formations : auxiliaire de vie et brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJeps) Activités physiques pour tous.

Son originalité repose sur la construction des deux dispositifs à partir d’un travail d’analyse prenant en compte les représentations, les freins à lever et les motivations des jeunes actuellement en formation et ayant ou non choisi ces filières de formation.

Le premier temps sera celui du diagnostic. Une enquête initiale par questionnaire permettra de mieux connaître les deux filières de formation retenues et les apprenants qui les ont choisies. Ensuite, deux vagues de focus groups seront lancées auprès d’une quinzaine de centres de formation dans les trois départements de Picardie. Ces focus groups permettront l’expression des représentations sociales et les motifs qu’ont les apprenants liés au choix de la formation et du futur métier exercé. Un focus group spécifique réunira des formateurs pour que leur point de vue puisse être pris en compte.

Favoriser un choix non genré des formations

Dans un second temps, des groupes de travail associant aux chercheurs de l’OR2S, des formateurs et apprenants permettront de créer les dispositifs de communication et de formation. Ils puiseront leur contenu dans l’analyse des focus groups et présenteront des arguments permettant de désamorcer le choix d’une formation basé sur une représentation sexuée du métier.

Un site internet dédié sera ouvert, proposant les ressources créées par l’OR2S et ses partenaires. Des vidéos seront produites fin 2017. Elles imageront les résultats de l’ensemble du processus. Elles seront utilisées lors des formations et seront en libre accès sur le site internet dédié et sur ceux des partenaires et des centres de formation ou d’orientation.

Le troisième temps sera celui de la réalistation des formations à destination des professionnels encadrant les jeunes Neet (Pôle emploi, missions locales, Onisep…). L’objectif est que les personnes orientant les jeunes vers les filières de formation s’approprient les messages et postures facilitant l’orientation vers les deux filières indépendamment du sexe des jeunes.

Enfin, en quatrième temps, une évaluation sera menée sur la pertinence sociale du projet. Elle permettra de mesurer l’appréciation qu’ont les personnes mobilisées autour de ce projet sur son déroulement. Une extension des messages et outils à l'ensemble de la région Hauts-de-France sera étudiée au cours de cette dernière phase

gedidot2Cinq opérateurs et six partenaires associés, français et belges, s’associent pour développer un projet transfrontalier de mise en commun de données socio-sanitaires, co-financé par le Fonds européen de développement régional (Feder - Interreg V). GeDiDot-BeVeGG entend sensibiliser et accompagner les autorités et les décideurs en matière de santé à différentes échelles territoriales en mettant des outils transfrontaliers à leur disposition.

Ce projet entend mieux comprendre les enjeux de santé de territoires géographiquement et socio-démographiquement proches et soutenir les initiatives locales transfrontalières en matière de santé. Il prévoit la création d’une base de données transfrontalière, de profils locaux de santé transfrontaliers ainsi qu’un info-centre de santé publique transfrontalier.

GeDiDot est un projet franco-belge oc-financé par le Fonds européen de développement régional (FEDER - Interreg V) qui poursuit deux objectifs principaux :

  • mettre à disposition, de manière pérenne, des données sociales et de santé comparables et fiables couvrant la zone transfrontalière France-Wallonie à différentes échelles pour les professionnels de santé, les autorités et les décideurs ;
  • à travers les données de santé, de sensibiliser et accompagner les autorités et associations locales vers une action  transfrontalière en matière de santé et les guider dans leurs choix et engagements dans ce domaine.

Concrètement, GeDiDot s’articule autour de trois modules de travail :

  • élaboration d’une base de données transfrontalière qui met en commun et à disposition des données de la Wallonie et du Nord ouest de la France caractérisant la situation sociosanitaire de la population et documentant les inégalités sociales et territoriales de santé ;
  • rédaction et présentation de profils locaux transfrontaliers de santé qui interprètent quarante indicateurs sociaux et de santé choisis avec les acteurs locaux frontaliers afin qu’ils se les approprient et orientent leurs actions en faveur de la santé de la population ;
  • étude de faisabilité pour la mise en place et la pérennisation d’un Info-centre de santé publique transfrontalier qui permettrait de pérenniser la consolidation des indicateurs sociaux et de santé à destination du grand public, des professionnels et des décideurs.

Plaq prison 2015 p1

OR2S   Picardie   |  Janvier 2017   |  4 pages   |  Pdf   |  1,87 Mo

L’enjeu de ce recueil mené dans cinq établissements pénitentiaires de l’ex-Picardie est de mettre en place un système pérenne et exhaustif des données issues des déclarations des personnes détenues (vie sociale et conduites addictives) et de l’examen médical obligatoire réalisé lors de l’entrée en détention, afin de développer des axes de prise en charge et de prévention adaptés à la situation sanitaire et sociale des personne détenues en Picardie. La présente porte donc sur des données de santé, de dépistage, d’addictions mais aussi de vie sociale pour l’année 2015, sur la population carcérale masculine mais aussi féminine.

consulter

Plaq prison 2014 p1

OR2S   Picardie   |  Décembre 2015   |  4 pages   |  Pdf   |  2,18 Mo

L’enjeu de ce recueil mené dans les établissements pénitentiaires de Picardie est de mettre en place un système pérenne et exhaustif des données issues des déclarations des personnes détenues (vie sociale et conduites addictives) et de l’examen médical obligatoire réalisé lors de l’entrée en détention, afin de développer des axes de prise en charge et de prévention adaptés à la situation sanitaire et sociale des personne détenues en Picardie. La présente porte sur des données de santé, de dépistage, d’addictions et de vie sociale. Un focus sur la population féminine est également réalisé. Concernant les établissements, l’année 2014 aura permis le recueil sur l’année entière de quatre d’entre eux, les données du cinquième n’ayant été recueillies que sur une période des trois quarts de l'année.

consulter

Plateforme28 p1

OR2S  Picardie   |  Juin 2015   |  20 pages   |  Pdf   |  3,72 Mo

Cette lettre d'information de la Plateforme sanitaire et sociale de Picardie fait un focus sur les contrats locaux de santé, contrats de ville et contient plusieurs parties : En région (Accompagner le handicap psychique ; Amexa, indemnité journalière ; Service de convivialité dans l'Oise ; Bouge... pour ta santé en Picardie ; EIS en région), Focus (Contrats locaux de santé, contrats de ville), Édito (Les contrats locaux de santé en Picardie ; Les CLS picards : leur genèse ; CLS : cartographie ;

consulter

Lewandowski

Dr Elisabeth Lewandowski   |  Présidente   |  Médecin responsable du Dim, CHU d'Amiens Picardie

Dubreuil

Pr Alain Dubreuil   |  Vice-président   |  Médecin retraité

Aline

Aline Osman-Rogelet   |  Secrétaire   |  Intervenante du champ social

Leke

Dr André Lokombe Leke  |  Secrétaire-adjoint   |  Médecin responsable du service de médecine néonatale et réanimation pédiatrique, CHU d’Amiens Picardie

Eletufe

Dr Pierre Elétufe   |  Trésorier   |  Médecin généraliste

Tiberghien

Dr Jean-Pierre Tiberghien   |  Trésorier-adjoint   |  Médecin retraité

Canarelli

Pr Jean-Pierre Canarelli   |  Chirurgien pédiatre retraité, Président de la CRSA Hauts-de-France, Président du conseil territorial de santé de la Somme, membre du CCES de la Haute Autorité de santé, Amiens

Sueur

Dr Jean-Marie Sueur   |  Pharmacien biologiste

 

Locaux


Depuis février 1991, l’observatoire régional de la santé de Picardie, puis l’OR2S, se situe au deuxième étage du bâtiment F de la faculté de médecine, 3, rue des Louvels à Amiens. Il dispose de six pièces.

Par ailleurs, un local situé 145, route de Paris à Amiens permet d’accueillir une partie du personnel, essentiellement le personnel d’études. Outre un espace d’accueil et de restauration, il comprend six bureaux et une salle de réunion.

Depuis fin 2013, un local de trois pièces au sein du Pôle régional des Savoirs a été mis à disposition de l’OR2S par le conseil régional de Haute-Normandie (puis de Normandie à partir de 2016) pour son antenne (située au 115, boulevard de l’Europe à Rouen).

 

Personnel


En 2017, dix-huit personnes ont travaillé tout au long de l’année :
• un directeur, démographe-statisticien (100 % équivalent temps plein) ;

• un directeur-adjoint, sociologue (50 % équivalent temps plein) ;

• un responsable de l'antenne rouennaise, démographe (100 % équivalent temps plein) ;

• une directrice des études, statisticienne (100 % équivalent temps plein) ;

• un informaticien responsable architecture des systèmes d'information (100 % équivalent temps plein) ;

• un informaticien responsable développement et support informatique (100 % équivalent temps plein) ;

• une ingénieure alimentation et santé (80 % équivalent temps plein) ;

• une statisticienne (80 % équivalent temps plein) ;

• une démographe (80 % équivalent temps plein) ;

• une épidémiologiste (80 % équivalent temps plein) ;

• une sociologue-démographe, démarche qualité (100 % équivalent temps plein) ;

• une technicienne de bases de données (100 % équivalent temps plein) ;

• une psychologue (80 % équivalent temps plein) ;

• une responsable administrative (100 % équivalent temps plein) ;

• une secrétaire PAO sites internet (100 % équivalent temps plein) ;

• un développeur informatique (50 % équivalent temps plein) ;

• une développeuse informatique (50 % équivalent temps plein pendant 4 mois) ;

• un concepteur graphique (22 % équivalent temps plein).

 

Pour compléter cette équipe, l’OR2S a reçu la contribution, en 2017, de trois autres personnes salariées sur diverses périodes :

• une psychologue (80 % équivalent temps plein pendant 11 mois) ;

• un sociologue-démographe (50 % équivalent temps plein pendant 8 mois) ;

• une géographe (75 % équivalent temps plein pendant 2,5 mois).


Par ailleurs, un interne de santé publique a aussi participé aux activités sur 6 mois et deux étudiants (statistiques et bases de données) ont effectué un stage de 2,5 mois pour l'un et 3 mois pour l'autre.

À cela, il faut encore rajouter le bénévolat de certains administrateurs, et tout particulièrement de la présidente.

 

L'équipe du pôle administratif

Alain

Alain Trugeon   |  Directeur   |  Statisticien-démographe

Philippe

Philippe Lorenzo   |  Directeur-adjoint   |  Sociologue

Martine

Martine Rodriguès   |  Responsable administrative

Sylvie

Sylvie Bonin   |  PAO - Sites internet

 

 

 

Marie

Marie Guerlin   |  Psychologue   | Déléguée à la protection des données

 

 

 

 

L'équipe du pôle informatique

Michael

Michaël Mansion   |  Architecture des systèmes d'information

Jerome

Jérôme Lemaire   |  Développement et support informatique

Baptiste

Baptiste Devigne   |  Développeur informatique

Orane

Orane Leroy   |  Développeuse informatique

 

L'équipe du pôle études et bases de données

Nadege

Nadège Thomas   |  Directrice des études   |  Statisticienne

Anne

Anne Lefèvre   |  Etudes et enquêtes qualitatives   |  Sociologue

Sophie

Sophie Debuisser   |  Démographe

Celine Thienpont

Céline Thienpont   |  Ingénieure alimentation et santé

 

 

 

Cindy

Cindy Alix   |  Technicienne de bases de données

 

 

 

GuillaumeM

Guillaume Mismacque   |  Interne de santé publique

 

 

 

Cecile G

Cécile Gauthiez   |  Doctorante en géopolitique

 

 

 

LauraL

Laura Lacaille   |  Stagiaire

 

 

 

L'équipe de l'antenne de Rouen

Francois

François Michelot   |  Responsable de l'antenne   |  Démographe

 

 

 

Olivia

Olivia Guérin   |  Épidémiologiste

 

 

 

Angelique

Angélique Lefebvre   |  Statisticienne

 

 

 



 

En application de l’article 9 des statuts, le conseil d’administration de l’observatoire régional de la santé et du social de Picardie est composé de la manière suivante :
- 24 membres de droit ou mandatés par leurs pairs, représentant l’État, les collectivités locales et territoriales, la Sécurité sociale, les mutualités, les structures de soins et différents organismes des secteurs sanitaire et social ;
- 24 membres élus, issus de l’assemblée des adhérents, professionnels de santé ou du secteur social, éligibles par tiers chaque année.

(23 membres de droit et 22 membres élus - situation au 24 mai 2018)

 

23 membres de droit

 (situation au 24 mai 2018)



• Conseil régional des Hauts-de-France, M. Xavier Bertrand, Président
• Conseil régional de Normandie, M. Hervé Morin, Président
• Conseil départemental de l’Aisne, Mme Michèle Fuselier, Vice-Présidente
• Conseil départemental de l’Oise, Mme Nadège Lefebvre, Présidente
• Conseil départemental de la Somme, M. Laurent Somon, Président
• Faculté de médecine d’Amiens, M. le Pr Gabriel Choukroun, Doyen
• Agence régionale de santé des Hauts-de-France, Mme Monique Ricomes, Directrice générale
• Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale des Hauts-de-France, M. André Bouvet, Directeur
• Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement des Hauts-de-France, M. Vincent Motyka, Directeur
• Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi des Hauts-de-France, Mme Michèle Lailer-Beaulieu, Directrice
• Académie d'Amiens, Mme le Dr Maryse Burger, Médecin conseiller technique du Recteur
• Direction régionale de l’Instutut national de la statistique et des études économiques des Hauts-de-France, M. Jean-Christophe Fanouillet, Directeur
• Conseil économique, social et environnemental régional des Hauts-de-France, M. Laurent Degroote, Président
• Caisse d’assurance retraite et de santé au travail Nord - Picardie, M. Jérôme Lefebvre, Président
• Direction régionale du service médical Nord - Pas-de-Calais - Picardie, Mme Claude Cherrier, Directrice
• Direction générale de la Mutualité sociale agricole de Picardie, Mme Katie Hautot, Directrice générale
• Caisses d’allocations familiales de Picardie, M. William De Zorzi, Directeur de la Caisse d'allocations familiales de la Somme
• Cellule de l’Institut de veille sanitaire en région Hauts-de-France, M. Pascal Jehannin, Responsable
• Mutualité française des Hauts-de-France, M. Jean-Luc Bossée, Vice-Président
• Fédération des établissements hospitaliers et d’assistance privés à but non lucratif des Hauts-de-France, M. Giancarlo Baillet, Délégué départemental
• Fédération hospitalière de France en Picardie, Mme Brigitte Duval, Directrice du centre hospitalier intercommunal Compiègne-Noyon
• Union régionale des professionnels de santé médecins des Hauts-de-France, M. le Dr Philippe Chazelle, Président
• Union régionale des professionnels de santé chirurgiens-dentistes des Hauts-de-France, M. Thomas Balbi, Président

Par ailleurs, la Directrice générale du centre hospitalier universitaire d’Amiens, la Directrice générale de l'agence régionale de santé de Normandie et la Directrice de la direction régionale et départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale de Normandie sont invitées aux assemblées générales et conseils d’administration sans voix délibérative.

 

22 membres élus

 (situation au 24 mai 2018)



• M. le Pr Jean-Pierre Canarelli, chirurgien pédiatre retraité, président de la CRSA Hauts-de-France, président du conseil territorial de santé de la Somme, membre du CCES de la Haute Autorité de santé, Amiens
• M. le Dr Joseph Casile, médecin, Président de l’ADSMHAD 80, Amiens
• M. le Pr Alain Dubreuil, médecin retraité, Amiens
• M. le Dr Jean-Paul Ducrocq, médecin généraliste, Morienval
• M. le Dr Pierre Eletufe, médecin généraliste, Saint-Ouen
• M. le Pr Jacques Bonneterre, Président d'Onco Hauts-de-France, Lille
• M. le Dr Maxime Gignon, médecin de santé publique, chef de clinique assistant, Faculté de médecine, CHU, Amiens
• M. Jean-Paul Henry,représentant de la Fas Hauts-de-France
• Mme le Dr Agnès Jeanson, médecin addictologue, centre Sésame, service d’alcoologie dépendant du centre hospitalier Philippe Pinel, Amiens
• Mme le Dr Patricia Jeanson, Directrice de l’association Le Mail, Amiens
• M. le Dr André Lokombe Leke, médecin responsable du service de médecine néonatale et réanimation pédiatrique, CHU, Amiens
• M. Christophe Leman, Président de l’UFSBD Hauts-de-France, Saint-Quentin
• Mme le Dr Élisabeth Lewandowski, médecin responsable du Dim, CHU, Amiens
• Mme Colette Michaux, administratrice Ireps, Amiens
• M. Mickaël Naassilla, Directeur Grap Inserm Eri24, Amiens
• Mme Nicole Naudin, chargée de mission Croix-Rouge, Château-Thierry
• Mme Aline Osman-Rogelet, intervenante du champ social, Amiens
• M. Éric Petit, Directeur général, la Renaissance sanitaire, hôpital, Villiers-Saint-Denis
• Mme le Dr Chantal de Sèze, Directrice, Adécaso
• M. le Dr Jean-Marie Sueur, pharmacien biologiste, Saint-Quentin
• M. le Dr Jean-Pierre Tiberghien, pédiatre retraité, Doullens
• M. le Pr Pierre Verhaeghe, médecin retraité, Amiens


Le conseil d’administration élit son(sa) président(e) et huit administrateurs(trices) pour faire partie du Bureau (le bureau est actuellement composé de huit membres - situation au 24 mai 2018). C’est ce dernier qui procède lui-même à la répartition des fonctions :
- un(e) vice-président(e) ;
- un(e) trésorier(ère) et un(e) trésorier(ère)-adjoint(e) ;
- un(e) secrétaire et un(e) secrétaire-adjoint ;
- trois membres sans attribution spécifique (pour le moment deux).
Le(la) président(e) et les autres membres du Bureau ont été prorogés le 19 juin 2017 par le conseil d’administration pour un an. La répartition des fonctions au sein du Bureau est restée identique. Le Bureau se réunit en fonction des besoins. Il peut faire appel à toute personne de l’OR2S ou extérieure, pour répondre à une démarche spécifique, notamment dans l’élaboration scientifique de projets. Par ailleurs, le Bureau s’est entouré de M. Antoine Armand, expert-comptable pour toute la comptabilité. Celle-ci est ensuite transmise à M. Pierre Belmonte, commissaire aux comptes au cabinet Eurotec, qui contrôle les résultats de l’exercice depuis le 1er janvier 2016.

 

Hardware


L’intégralité des ordinateurs (Macintosh et PC) est en réseau ce qui permet une sauvegarde automatique quotidienne. L’ensemble de la capacité des disques durs représente plusieurs centaines de To. Deux cubes de sauvegarde, deux fois huit disques de 3 To, permettent de dupliquer l’ensemble du contenu des serveurs et des ordinateurs de l’OR2S. Ainsi, l’OR2S dispose de cinq serveurs PC (biprocesseurs - 2x4 cores 64 gigas, 2x6 cores 144 gigas, 2x8 cores 393 gigas, 2x8 cores 768 gigas, 2x10 cores 768 gigas et 1x8 cores 128 Go de mémoire vive).

En 2017, deux tours (monoprocesseur - 4 cores 32 Go, monoprocesseur 8 cores 32 Go), une tablette (2 cores 16 Go) ont été acquises, une tour étant située à la faculté de médecine d’Amiens et la deuxième, au Pôle régional des Savoirs de Rouen. Début 2018, un onduleur situé à la faculté de médecine a été acquis pour remplacer le précédent défectueux.


Un contrat passé avec Canon comprend une imprimante photocopieur couleur faisant également office de fax. Ce matériel, incluant un scanner, a été remplacé au début 2017. Une imprimante Canon acquise en 2013 est également utilisée à l’antenne normande ; elle présente des caractéristiques voisines du modèle Amiénois. En 2014, un module de finition a été acquis pour permettre notamment la réalisation de brochures sur le site rouennais.

 

 

Software

Pour les logiciels, l’OR2S a acquis le pack Office en version multi-poste Mac et PC, deux logiciels de PAO (Quark XPress et Adobe® InDesign®), deux logiciels de bases de données (Microsoft® Office Access 2010 et SQL Server 2014), un logiciel de DAO (Adobe® Illustrator®), un logiciel de reconnaissance optique (Remark) et un logiciel de montage photographique (Adobe® PhotoshopCS®).

D’autres logiciels sont également très ciblés et répondent à des tâches bien spécifiques : SPSS statistics 21.0, Spad 8.2, XL-STAT-Pro 2014 et Stata™14 (logiciels pour le traitement statistique des données), Géoconcept de Géoconcept SA (analyses et représentations cartographiques), NVivo 10 (logiciel d’analyse des données qualitatives) et Stat/Transfert 11 (logiciel permettant de convertir des fichiers de données en différents formats). L’environnement de développement Microsoft® Visual studio pro 2017, un logiciel de gestion des feuilles de paie Winfip+ et des compilateurs C++ Intel® sont aussi utilisés.

De nombreux logiciels ont été actualisés ou de nouvelles licences achetées en 2017.

Les sauvegardes quotidiennes sont effectuées sur les ordinateurs (Macintosh et PC) grâce au logiciel open source Duplicati dans sa version 1.3.4. Un logiciel additionnel de sauvegarde est utilisé sur PC, Synology Data Replicator 3. Une sauvegarde manuelle est assurée en complément via des disques durs externes.

L’OR2S utilise en outre des logiciels open source, tels que Thunderbird (client mail), ou Firefox (navigateur internet), le logiciel R (traitement statistique), la suite bureautique Libre Office, Gimp (DAO)...

 

Autres matériels externes et internes


L’OR2S dispose d’un matériel de vidéo-projection portable et d’un appareil d’enregistrement numérique, notamment utilisé lors de la tenue des différentes instances (AG et CA) et pour les travaux de nature qualitative pour les entretiens collectifs.

Par ailleurs, l’OR2S, situé au sein du pôle santé de la faculté de médecine à Amiens, a la possibilité d’utiliser des outils numériques et informatiques en matière de vidéo ainsi que des moyens offerts par le service de reprographie.

Au Pôle régional des Savoirs, l’antenne normande dispose également de certaines facilités : centre de documentation commun, salles de réunions modulables insonorisées dotées de vidéoprojecteurs, accès wifi et amphithéâtre d’une capacité d’environ 80 places assises équipé d’un système de retransmission en streaming.

NOUS CONTACTER

Nous contactez

(*)
Entrée non valide

(*)
Entrée non valide